Pesticides : les bienfaits des fruits et légumes l’emportent

Pesticides : les bienfaits des fruits et légumes l’emportent

shutterstock_370228868_360x240

La consommation de fruits et légumes fait couler beaucoup d’encre, comme le montrent leurs populaires classements par teneur en résidus de pesticides. Les experts s’entendent toutefois pour dire que les bienfaits d’une portion supplémentaire de fruits ou de légumes par jour l’emportent de loin sur les risques d’exposition aux pesticides. Dur à croire? Nous avons parlé à quelques spécialistes du domaine qui nous ont expliqué en quelques mots la science derrière cette découverte. De quoi donner envie de se resservir des légumes!

Une nouvelle étude de la Produce for Better Health Foundation, basée à Hockessin, au Delaware, conclut que les consommateurs ont une bien meilleure chance de réduire leur risque de contracter un cancer en mangeant une portion supplémentaire de fruits et légumes par jour qu’en s’inquiétant des risques de cancer causés par les résidus de pesticides sur les légumes. L’étude a estimé que 20 000 cas de cancer par an pourraient être évités aux Etats-Unis si seulement la moitié de la population américaine augmentait sa consommation de fruits et légumes d’une seule portion supplémentaire par jour. Les chercheurs se sont également penchés sur le lien entre les résidus de pesticides et le cancer et ont conclu qu’il y aurait un maximum de 10 cas par année qui pourraient résulter de cette réalité. Les estimations du rapport publié en 2011 du Fond Mondial de Recherche contre le Cancer et de l’Institut Américain de Recherche sur le Cancer ont servi de base à cette recherche, selon le communiqué de la PBH.

« La peur de contracter un cancer en raison des pesticides influe malheureusement sur la perception de certains consommateurs à l’égard des fruits et légumes. Cette analyse démontre que c’est plutôt l’inverse qui est vrai. » Rick Reiss, principal scientifique de la firme de consultants Exponent conclut dans le rapport qu’ « avoir un régime alimentaire riche en fruits et légumes est un moyen de prévenir le cancer et de mener une vie généralement plus saine. »

« Cette étude démontre admirablement le risque relatif : 20 000 contre 10 ou moins », énonce la présidente de la PBH, Elizabeth Pivonka, dans le communiqué. « En fait, les avantages réels sont sous-estimés compte tenu du rôle joué par les fruits et les légumes dans le contrôle du poids, la réduction des risques de maladies cardiaques et la fonction cellulaire globale, en plus de la prévention du cancer. »

Pivonka remarque dans le communiqué qu’il est beaucoup plus important de faire des fruits et légumes au moins la moitié de votre alimentation que de se laisser distraire par des préoccupations concernant les résidus de pesticides.

Lien – Voir plus

Précédent SuivantRetour

* Ces articles ont été créés par des sources externes qui ne sont pas affiliées, ni approuvées, ni contrôlées par Welch’s. Ils sont référencés à titre informatif seulement et Welch’s n’assume aucune responsabilité quant à leur contenu.